Les aînés et les artistes à l’honneur cette semaine!

Aujourd’hui s’est clôturée dans de nombreuses communes de la circonscription la semaine bleue, qui met à l’honneur les aînés avec l’organisation de fêtes, de débats, de temps de partages intergénérationnels, autour d’une belote ou encore d’ateliers artistiques. C’est à Ronchin que j’ai participé à la fin de cette semaine bleue, lors du traditionnel  banquet. Aux côtés du Maire, Patrick Geenens, j’ai pu saluer les personnes venues pour ce repas dansant. Un grand succès, puisqu’il a rassemblé plus de 650 personnes , nécessitant d’utiliser deux salles pour les accueillir!

Mais ce week-end avait également lieu les portes ouvertes d’ateliers d’artistes. Et sur la circonscription les artistes ont répondu à l’appel sans aucune hésitation, pour rencontrer un public d’habitués ou de néophytes, jeunes ou moins jeunes. Je me suis donc rendue à cette occasion à l’artothèque l’inventaire à Hellemmes. Lieu insolite créé au sein de l’îlot Dewas, il permet à tous de pouvoir emprunter des œuvres d’art. Pour ces portes ouvertes était retransmis des courts métrages sur la cité Radieuse du célèbre Le Corbusier. Pour prolonger un thème qui me tient d’ailleurs à cœur, une exposition consacrée aux « espaces à vivre, espaces à rêver » animait  les murs de l’artothèque.

Visite de l’entreprise Nord Compo à Villeneuve d’Ascq

J’ai visité, ce vendredi matin, l’entreprise Nord Compo, à Villeneuve d’Ascq, spécialisée dans  la mise en forme de contenus éditoriaux et de communication, et leader sur ce secteur. Littérature, ouvrages juridiques, guides touristiques, catalogues pour la vente par correspondance… j’ai pu découvrir le travail de fourmi que représente la relecture et la mise en page des documents avant leur impression ou leur édition numérique.

De l’essor des supports numériques au développement à l’international, cette visite nous a permis d’aborder les grands enjeux de auxquels est confronté Nord Compo qui emploie 180 personnes en France et 250 dans le monde. Ce fut aussi l’occasion d’échanger sur les problématiques plus globales concernant le contexte économique, l’emploi, la façon dont l’entreprise utilise le crédit impôt compétitivité emploi, ou encore la formation, alors que plusieurs réformes sont en cours pour favoriser le développement de l’apprentissage et améliorer la formation professionnelle.

Grève des agents de Météo France Lille-Lesquin : ma question au Secrétaire d’Etat

Hier paraissait un article dans la presse locale relatif à l’appel à la grève lancé par l’intersyndicale des agents Météo de la station située à l’aéroport de Lesquin.

En effet, suite à un plan de resserrement territorial lancé il y a plusieurs années, il a été décidé de transférer le personnel de la station de Lesquin vers le Centre Météorologique Interrégional Nord, basé à Villeneuve d’Ascq.  Au delà du coût important des travaux pour ce transfert, les agents s’inquiètent des conséquences notables en matière d’observation, rendant impossible de fait pour eux de pratiquer l’observation météorologique humaine.

Face aux inquiétudes formulées, et suite à la rencontre de quelques uns d’entre eux, j’ai souhaité poser une question écrite au Secrétaire d’Etat, auprès de la ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie, chargé des transports, de la mer et de la pêche que vous retrouverez dans son intégralité ci-après : (Lire la suite…)

À l’Institut de Recherche sur le Cancer de Lille

Je me suis rendue aujourd’hui dans les locaux de l’Institut pour la Recherche sur le Cancer de Lille. Fondation créée il y a près de 75 ans, celle-ci accueille au sein de ses locaux des équipes de recherche pluridisciplinaires, rassemblant des chercheurs et chercheuses de l’INSERM, du centre de lutte contre le cancer, de Lille 2 ou encore du CHRU.

La fondation permet, à travers la mise à disposition de ses locaux ou de plateformes techniques de cytométrie et de tri cellulaire, de faire avancer chaque jour les connaissances sur le cancer et pour le combattre plus efficacement.

Avec plusieurs chercheurs, en présence du président du Conseil d’Administration et de la Directrice de la Fondation, nous avons échangé autour de problématiques rencontrées fréquemment pour maintenir ces travaux, comme la recherche de financement ou sur le transfert des résultats obtenus jusqu’au lit du malade.

L’IRCL est aujourd’hui reconnue en France et est en relation concrète avec bon nombre d’hôpitaux située au Nord de Paris. La renommée initiée notamment par le Professeur Oscar Lambret se poursuit puisque prochainement des chercheurs de l’université de Tokyo vont venir travailler au sein de l’IRCL sur l’ingénierie adaptée à la santé.

« Articles plus anciens