«

»

Journée nationale du souvenir et de recueillement à la mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d’Algérie et des combats en Tunisie et au Maroc

médailleDimanche, à l’invitation de la section Villeneuvoise de la FNACA, j’ai assisté à la commémoration organisée en mémoire des victimes de la Guerre d’Algérie et des Combats qui se sont tenus en Tunisie et au Maroc. Une cérémonie importante pour l’ensemble des membres de l’association d’anciens combattants et pour leur famille. A cette occasion, un message a été délivré par le Président de la section, Norbert Masse dont vous trouverez des extraits ci-dessous:

“19 MARS 1962, le Cessez-le-feu proclamé en Algérie annonce la fin de dix années de guerre en Afrique du Nord. Il fait échec aux extrémistes prônant haine et exclusion.
Il confère aux peuples français et algérien le droit de se projeter dans un nouvel avenir fondé sur la réconciliation. Sacraliser cette date historique, c’est partager et perdurer notre Histoire commune.
Rendre un hommage national à nos trente mille frères d’armes qui avaient le soleil dans le cœur et sont morts au printemps de leur vie.


FNACAAvoir de la compassion pour leurs familles cruellement affectées. Arracher à l’ignorance qui nourrit la haine et génère les déviances. Préserver et additionner toutes les mémoires pour tisser le fil conducteur d’une écriture correcte de cette guerre. Parler vrai, transmettre notre Savoir, notre vécu, cette richesse, en y associant des actions pédagogiques et culturelles. Dispenser une irremplaçable leçon d’Histoire suscitant la réflexion sur un passé bien présent pour le Futur….”

A l’issue de cette cérémonie, nous nous sommes rendus à la Maison de Quartier Pasteur pour un moment particulier. L’un des membres de la section, Alain Dargent, ancien Légionnaire, s’est vu restituées l’ensemble de ses décorations qu’il avait malheureusement perdu dans un accident. J’ai encouragé le projet de la FNACA de Villeneuve d’Ascq au travers de ma réserve parlementaire, afin que la reconnaissance transmise par la France à ce récipiendaire à travers ces médailles puisse perdurer. Et il ne fut pas le seul récipiendaire ce jour là puisqu’à ma grande surprise, j’ai moi-même eu l’occasion de recevoir une médaille en souvenir de cette journée de commémoration.

J’ai conclu ce dimanche par une visite de la 31ème foire aux collections de l’Amicale Pasteur-Jean Jaurès organisée avec brio par l’équipe de l’association à l’espace Concorde.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *